Les échos de la mémoire. une enfance palestinienne à Jérusalem

Résumé

Traduit de l'anglais par Chantal Ringuet
Œuvre à caractère autobiographique, Les échos de la mémoire. Une enfance palestinienne à Jérusalem évoque, avec l’occupation britannique en toile de fond, de multiples souvenirs; il campe d’intimes portraits de famille et nous ramène sur des lieux d’enchantement et de rébellion. Cet ouvrage, véritable lettre d’amour à Jérusalem, pose un regard singulier sur la ville. C’était avant le déracinement des Palestiniens de 1948, où se côtoyaient harmonieusement toutes les confessions. C’était avant la tempête politique.

"À quoi ressemblait la vie dans la vieille ville de Jérusalem avant le grand exode de la Nakba, en 1948 ? Issa J. Boullata, professeur émérite d’études arabes à l’Université McGill, fouille dans les souvenirs de sa famille chrétienne orthodoxe, revient sur ses pas en évoquant les collèges qu’il a fréquentés et les rues qu’il a arpentées, et réussit à ranimer les jours heureux d’un quartier où toutes les confessions cohabitaient pacifiquement. En arrière-plan, cependant, il y a la répression du gouvernement mandataire britannique, les attentats des terroristes juifs, la négligence des autorités palestiniennes. Un témoignage unique et émouvant."
– Martine Desjardins